1. Châteaux et Moyen Age
  2. Evolution de la fortification médiévale

Evolution de la fortification médiévale

Toutes les fortifications possédent un caractère commun; elles furent construitent avec les mêmes matériaux et les mêmes techniques d' architecture que les édifices civils. De ce fait, lors des périodes d'apogée architecturale, les fortifications furent remarquables. A l'inverse, pendant les temps de décadences, leur qualité devint médiocre. C'est ce qui arriva à l'aube du moyen-âge. L'effondrement de l'empire romain ayant déterminé , en Europe, une décadence de l'architecture, il fallut attendre les premières invasions normandes au IXème siècle puis l'arrivée de la féodalité pour voir réapparaitre des constructions fortifiées.

Le chateau à motte

Reprsentation d'une motte castrale et de ses dpendances

Le chateau à motte apparu durant le Xème siècle. Il se caractérisait par une butte entourée d'un fossé (la terre extraite de ce fossé ayant permis d'élever la butte). Une tour de bois, carrée ou circulaire, coiffait le sommet de la motte. L'étage de ce donjon, qui servait de deumeure seigneuriale, n'était accessible que par une passerelle mobile. Sur le toit s'installaient des guetteurs et dans le soubassement se trouvaient les réserves de nourriture et la prison.

La domisticité, les animaux et le reste des approvisionnements trouvaient place dans un enclos nommé "baille" ou "basse-cour". Ce dernier était entouré d'une palissade et précédé d'un autre fossé.

Dans le siécle qui suit, rares seront les évolutions. Elles se présenteront sous forme de nouveaux remparts de bois ou de plus grands fossés. Et il faudra attendre près de 150 ans pour apporter un net changement aux forteresses.

Le donjon normand

Aussi appelé donjon angevin, il se caractérisait par une unique tour carrée en pierre. Cette nouveauté primordiale permettait une meilleure résistance aux armes de sièges, lançant des projectiles de plus en plus lourds mais aussi au feu, qui pouvait ravager rapidement une forteresse de bois. Puis ces donjons devinrent plus massifs, se complétant de petites tours à chaque angle pour enfin devenir circulaire vers la fin du XIème siècle et assurer une meilleure défense. Vint ensuite la chemise, mur de protection cernant le donjon, puis le mur d'enceinte entourant la "baille".

La forteresse

Les améliorations qui suivirent, du XIIème siècle au milieu du XVème siècle , débouchèrent sur la conception d' organes de tir ou de défense inclus dans la fortification principale. Des balcons de tir furent prévus pour défendre le pied des murailles; ils s'appelèrent hourds lorsqu'ils furent en bois et échauguettes ou bretèches s'ils furent en pierre, puis ils furent remplacés par les mâchicoulis. Les murs furent percés de fentes pour permettre le tir des archets et portèrent donc le nom d'archères. Des pont-levis furent installés avec des barbacanes pour les protéger, des châtelets massifs furent construits pour protéger de manière plus efficace les entrées.

La fin des forteresses

A la fin du moyen-âge, les armes à feu prirent une telle importance, qu'il fallut repenser complétement la façon de se protéger. Les anciennes forteresses furent donc modifiées pour entrer dans l'ére moderne. Elles devinrent dépassées dés le XVIIème siècle de par la puissance de l'artillerie et ne servirent plus que de garnisons ou de demeures.

Le 15 janvier 2001 à 18:23
Evolution de la fortification médiévale
Castlemaniac.com