1. Châteaux et Moyen Age
  2. Guédelon - Construction d'un château fort

Guédelon - Construction d'un château fort

Guédelon n’est pas un château, ou tout du moins, pas encore. Guédelon est un laboratoire vivant, une expérience unique au monde. Guédelon est le premier chantier de construction d’un château fort depuis plus de 500 ans. Le projet est né alors que Michel Guyot, propriétaire du château de Saint Fargeau, effectuait sur sa partie médiévale des études archéologiques. Passionné par les découvertes, une idée émergeait doucement : Construire, à notre époque, un château fort. Mais pas n’importe comment, Michel Guyot voulait le faire à l’ancienne, avec les méthodes du XIIIe siècle. Un pari complètement fou. Et pourtant...

Passé les difficultés rencontrées pour la création administrative et la budgétisation du projet, Michel Guyot créa l’association Guédelon, dont il assure la présidence, et décida de s’appuyer sur un comité scientifique réunissant archéologues, historiens et architectes, afin de mettre en pratique des savoir-faire théoriques et recueillir les résultats du travail fournit par la quarantaine d’ouvriers et les dizaines de bénévoles passés sur le chantier. Le but étant de connaître au maximum les méthodes de travail des "oeuvriers" médiévaux lors de chantiers architecturaux.

Plan du chteau de Gudelon

Le premier point qui du être étudié fut le lieu d’implantation du château. Même si l’on sait que certains édifices ont vu leurs matériaux venir de très loin, il était évident, qu’en règle général, il fallait trouver la matière première proche du lieu d’édification. Un domaine près d’Auxerre fut retenu. Une forêt abondante (bois) entoure une carrière abandonnée (pierre) proche d’un cours d’eau (eau et sable). La région, réputée pour ses poteries, procure une terre parfaite. Il faut savoir que le projet est extrêmement précis. Tout doit être fait sur place. Cela part bien sûr du besoin de matières première pour la construction en elle-même, mais il ne faut pas oublier la conception des outils et des poteries, l’implantation d’un potager pour nourrir hommes, femmes et animaux, la construction des logements et des ateliers. Bref, rien de moderne ne doit entrer dans cette enclave médiévale. (Excepter médecine lourde et sécurité, il va de soi).

Après avoir demandé à un architecte de renom, Jacques Moulin, architecte en chef des Monuments Historiques, de dessiner les plans du château, le terrain a été défriché et ameublis, puis la première pierre fut posée le 20 juin 1997.

En 1998, le périmètre du château était terminé, sur une hauteur allant jusqu’à 1m et la cour intérieure était remblayée.

Fin 2000, La tour de la chapelle avait son rez-de-chaussée, troué d’archères, un escalier commençait à y émerger et les murs délimitant le périmètre culminaient à 1m50.

En 2003, cette même tour arrive au 1er étage, son rez-de-chaussée se constitue d’un escalier en vis et d’un plafond en voûte à croisée d’ogives. La tour maîtresse se voit muni d’une cave voûté et l’escarpe est achevée. La poterne est également terminée et les logis commencent à apparaître.

2004 verra arriver les premiers engins de levages nécessaires à l’élévation des pierres pour monter les murs et les tours. La tour maîtresse se voit paré d’archères et d’une porte en arc brisé. Les remparts montent doucement jusqu’à 2m50 (9m du fond des fossés). Du coté du logis seigneurial, des murs sont montés et la cheminée de la cuisine est posée.

2006, la voûte en croisée d'ogives du rez de chaussée du donjon est réalisée, permettant ainsi le début des travaux du premier étage, les appartements du seigneur. Du coté du logis, les charpentiers ont placé les poutres maintenant le planché du premier étage et l'escalier pour y mener est monté. Une charpente est également édifiée entre le logis et la chapelle.

Cette année 2008, les murs du premier étage du logis apparaîtrons avec leurs fenêtres à meneaux, ainsi qu'une seconde cheminée. La tour maîtresse gagnera, elle, un étagesupplémentaire.

Plan du chteau de Gudelon

Le site est ouvert au public dés les derniers jours de mars et ce jusqu’en novembre. A coté de la vision monumentale du travail restant à accomplir, les visiteurs pourront à loisirs découvrir tous les métiers dépendant directement d’un tel chantier. Les carriers, les tailleurs et les maçons pour tout ce qui concerne la pierre, les bûcherons et charpentiers pour le bois, mais aussi des forgerons, pour les outils, des potiers pour les récipients, des teinturières ou des herboristes.

Guédelon vous propose donc un microcosme entièrement tourné vers le XIIIe siècle.

Le chantier va durer jusqu'en 2025, vous aurez donc tout le loisir de découvrir chaque moment de la construction de ce château féodal du XXIe siècle.

Consultez le site officiel du projet Guédelon : www.guedelon.com

Le 05 mars 2005 à 15:18
(modif 14/05/2008)
Guédelon - Construction d'un château fort
Castlemaniac.com